De la nécessité d’un collège : la preuve par les chiffres

La première tâche que s’est fixée le collectif « Un collège pour tous » a été de comprendre la situation qui était ressentie et faire un constat chiffré qui puisse être partagé.

Les parents du collectifs ont été à la pêche au chiffre, dans les établissement, à la mairie, au conseil général et sur Internet.

Voici le constat établi par le collectif en 6 points.

1. Estimation des entrées en sixième entre 2013 et 2020

Vous trouverez ci-dessous une photographie instantanée de la situation sur le secteur 1. Cette table récapitule le nombre d’élèves par classe dans toutes ces écoles. Au terme de leur scolarité en primaire, tous ces élèves (1) ont vocation à aller au collège Fantin-Latour. C’est ainsi que les élèves actuellement en petite section de maternelle (PS) entreront en 2020 en sixième au collège, tandis que pour les CM2 ce sera dès 2013.

La capacité maximale du collège est de 650 élèves, soit 162,5 élèves par niveau à flux constant. La ligne 21 montre que ce chiffre est dépassé en 2010 puis systématiquement à partir de 2013 et explose jusqu’en 2020.

Effectifs des écoles primaires du secteur 1 irriguant le collège Fantin-Latour

Effectifs des écoles primaires du secteur 1 irriguant le collège Fantin-Latour

2. Impacts des scénarios proposés par le CGI sans compter les nouveaux arrivants

Evolution des effectifs de Fantin-Latour sans les nouveaux habitants

Evolution des effectifs du collège Fantin-Latour sans compter les nouveaux habitants en fonction des différents scénarios de resectorisation. La ligne pleine indique la capacité maximale d’accueil (650 élèves) et la ligne pointillée la capacité de confort (550 élèves)

En ajoutant les effectifs actuels du collège, il est possible d’effectuer une somme glissante sur les 4 années consécutives correspondant aux années du collège. Cela nous permet d’analyser les scénarios proposés par le conseil général sans compter les nouveaux arrivants sur le quartier (voir ci-dessous point 5) :

  • Si rien n’est fait (ligne 31 de la table), le collège continue à dépasser ses capacités jusqu’à atteindre, en 2020, 353 élèves de trop !
  • Dans le cas d’une resectorisation, non seulement de l’école Vallier comme c’est déjà le cas cette année, mais aussi de toute l’école Ampère (et donc de la maternelle Buffon) et du retrait des dispositifs ULIS et ENA (ligne 32 de la table), le nombre d’élèves se stabilise entre la capacité de confort à 550 élèves et la capacité maximale à 650 élèves jusqu’en 2017. Dans 5 ans, en 2018, le collège sature à nouveau et dépasse sa capacité de 93 élèves en 2020.
  • Même en resectorisant le reste des élèves venant de l’école Jean Jaurès (ligne 33 de la table), le collège sature à nouveau dès 2020.

3. Capacité d’accueil du collège Aimé Césaire des écoles du secteur 1

Evolution des effectifs d'Aimé Césaire sans les nouveaux habitants

Evolution des effectifs du collège Aimé Césaire en fonction des différents scénarios de resectorisation. La ligne pleine indique la capacité maximale d’accueil (650 élèves).

Un des problèmes soulevé par les parents d’Ampère, c’est que la resectorisation d’Ampère/Buffon semble alléger Fantin-Latour (si on ne compte pas les nouvelles arrivées), mais va saturer le collège Aimé Césaire.

Pour voir si les solutions de resectorisation proposée ci-dessus sont soutenables, nous avons examiné les capacités d’accueil du collège Aimé Césaire. En 2012, ce collège accueille 121 élèves dont 13 de l’école Vallier qui a été resectorisée récemment. Nous avons fait l’hypothèse d’un flux constant de 108 élèves en 6e à Aimé Césaire venant des écoles du secteur 3 de Grenoble (ligne 18). Voici le résultat des différents scénarios évoqués plus haut :

  • Dans la situation actuelle incluant le secteur Vallier, l’effectif du collège Aimé Césaire augmentera régulièrement pour atteindre 574 élèves en 2020 (ligne 27 de la table), c’est-à-dire en–dessous de sa capacité de 650 élèves. En ajoutant le dispositif ENA (18 élèves par an tous niveaux confondus) qui était auparavant à Fantin-Latour, la hausse ira jusqu’à 592 élèves (ligne 28).
  • Dans le cas d’une resectorisation de tous les élèves d’Ampère/Buffon, Aimé Césaire atteint sa capacité maximale en 2 ans en 2015 (voir figure ci-dessus et ligne 29 de la table).

Par conséquent le déchargement du collège Fantin-Latour se fait au détriment du collège Aimé Césaire.

4. Collégiens supplémentaires venant de l’installation de nouvelles familles

Evolution des effectifs de Fantin-Latour avec les nouveaux habitants

Evolution des effectifs du collège Fantin-Latour en incluant les nouveaux habitants en fonction des différents scénarios de resectorisation. La ligne pleine indique la capacité maximale d’accueil (650 élèves) et la ligne pointillée la capacité de confort (550 élèves).

Le nombre des logements sur le secteur 1 est en pleine expansion suite aux aménagements de la Ville de Grenoble. Outre les projets immobiliers ponctuels, deux Zones d’Aménagements Concertés sont menées sur le secteur : Bouchayer-Viallet et la Presqu’île. Il est difficile de connaître exactement le nombre de personnes (hors étudiants) qui vont être accueillies sur ces ZAC. Le site web de la ZAC de la Presqu’Ile annonce 10000 nouveaux habitants dans des logements familiaux (2).

Pour estimer le nombre de collégiens attendus, nous avons fait l’hypothèse que la part des enfants scolarisés au collège sera la même que celle comptée dans le recensement 2009 de la population Grenobloise (3). Par conséquent le nombre de collégiens attendus des nouveaux logements familiaux est à terme de 320 élèves pour 10000 habitants.

En tenant compte de l’étalement des travaux de construction sur les lignes 37 à 43, nous arrivons à une estimation de 350 nouveaux élèves sur le secteur 1 en 2020. Les effets se font déjà sentir sur le collège Fantin-Latour comme le montre l’inclusion des nouveaux élèves dans les scénarios précédemment discutés (lignes 46 à 48 représentées sur la figure ci-dessus) : quelque soit le scénario, le collège Fantin-Latour reste saturé avec 359 élèves en trop en 2020.

5. Il manque l’équivalent d’un collège 600 sur le secteur 1

Evolution des effectifs des secteurs 1 et 3 avec les nouveaux habitants

Evolution des effectifs des élèves des secteurs 1 et 3 incluant les nouveaux habitants du secteur 1. Les collèges Fantin-Latour et Aimé Césaire sont saturés dès 2014. La ligne pointillée indique la capacité d’accueil des deux collèges cumulés (2×650 élèves).

La ligne 24 de la table montre que la somme des élèves issus des écoles des secteurs 1 & 3 dépasse les capacités cumulées des collèges Aimé Césaire et Fantin-Latour dès 2015 pour atteindre en 2020 1649 élèves, soit 349 élèves de trop sans compter les nouveaux arrivants. En comptant les emménagements de nouvelles familles, la situation devient même critique dès 2014 avec en 2020, un surplus d’élèves de l’ordre de 700 élèves.

6. Capacités des autres collèges de Grenoble et de l’agglomération

Carte et tableau des effectifs et des capacités des collèges de Grenoble

Carte et tableau des effectifs et des capacités des collèges de Grenoble tels que donnés par les sites de l’éducation nationale (DSDEN) et du conseil général (CGI).

Dans l’article du Dauphiné Libéré daté du 27 mars 2013, Mme Criffo indique qu’il existe 1800 places  vacantes de collégiens à Grenoble. Nous en avons comptabilisé de notre côté 815. La figure ci-dessus permet de localiser la place des collèges de Grenoble et leurs effectifs par rapport à leur capacité. Pour l’ensemble de l’agglomération qui va de Vif, Vizille à Domène et Saint-Egrève, nous obtenons 3040 places au lieu des 5400 places mentionnées par Mme Criffo.

La conclusion du collectif

Par conséquent le déplacement des cartes scolaires ne permettra pas de résoudre un problème fondamental qui est que le secteur 1 a besoin de l’équivalent d’un collège supplémentaire.

Notes :
(1) Pour l’école Jean Jaurès, la moyenne des deux dernières années montre qu’un tiers seulement des élèves dépendent du secteur du collège Fantin-Latour. Nous avons donc gardé ce facteur multiplicatif pour estimer le nombre d’élèves allant à Fantin-Latour.
(2) http://www.grenoblepresquile.fr/369-decouvrir-la-presqu-ile.htm
(3) D’après l’INSEE 2009, 4993 élèves étaient scolarisés dans un collège à Grenoble, soit 3,2% de la population.

Ce contenu a été publié dans Chiffres, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.