Compte rendu président CCS 1 et élus de la ville du 21 mai 2013

Ce compte rendu rédigé par Lorenzo Ciampolini, co-président citoyen du CCS 1, reflète les échanges qui se sont tenus au sujet des problèmes d’effectifs à venir sur le secteur 1.

Etaient présents les conseillers municipaux L. Masson, P. Garcia, P. Bron, H. Necib, les conseillères générales C. Crifo, A. Germain. Participaient également A. Debard et A. Perono-Cite des services de la Ville.

Le débat était bien ouvert, il a permis – j’espère – de balayer quelques malentendus, mais il n’a pas amené des nouvelles fracassantes. Sur la base des chiffres à leur disposition, les conseillères générales ne considèrent pas urgent de construire un nouveau collège sur le secteur 1, dont le coût est évalué entre 15 et 30 millions d’euros. L’exécutif du Conseil General de l’Isère considère que les effectifs grandissants peuvent être gérés sur court et moyen termes avec de modifications de carte scolaire, p. e. pour permettre au secteur 1 de déboucher sur les collèges de Saint Martin le Vinoux et Fontaine. J’ai longuement parlé de l’ouverture de la cité internationale, mais il ne parait pas y avoir de possibilité pour le moment. En effet les élus ont rappelé que le maintien du collège hors sectorisation et sur admission uniquement sur un critère de niveau de langue étrangère relève d’un choix fort du député-maire M. Destot, qui ne parait pourtant pas faire l’unanimité parmi les élus.

 

La réunion s’est conclue sur la reconnaissance de l’utilité de tenir réunions mixtes ville-conseil général. Ensuite les conseillers ont suggéré d’associer le CCS1 aux réunions du CG qui seront tenue avec le collectif « le collège de proximité » dans l’idée de développer une concertation.

Je propose au collectif de décider s’il accepte que le CCS soit associé à ces réunions, comme sujet indépendant, qui s’occupe plutôt sur long terme du problème, en cherchant de poser des bornes claires d’une concertation tripartite ville/cg/habitants. Sans l’accord du collectif, la participation du CCS n’a pas de sens. A mon avis, le CCS ne pourra par contre pas assumer ni une position de porte-parole du collectif, ni une position de censure envers le collectif.

Plusieurs participants ont à ce sujet rappelé l’ambiguïté du terme « concertation » qui sous-entend l’existence des marges de manoeuvre, mais on a évoqué aussi le terme projet pour 2020. A été évoqué l’idée, dont nous avons déjà parlé, de l’éventuelle suppression d’un collège au sud, pour permettre un redécoupage plus efficace et avec des effets au nord ; mais les discussions sur ce sujet sont délicates, car les équipes enseignantes et les élèves (et leurs parents) des collèges du sud de Grenoble sont évidemment parties prenantes de ces décisions.

Les membres du CCS1 auront l’occasion d’en discuter avec les élues du Conseil Général jeudi 20 juin 2013, à 19 heures à la salle Boston, 4, rue de Boston. Je vous rappelle que plusieurs membres du collectif sont membres du CCS1, et que pour s’y inscrire il suffit de participer à une réunion en laissant ses coordonnées. On n’aura qu’une trentaine de places, car la MDH et le foyer Pinal sont déjà pris en cette date.

Lors de cette réunion, et si le collectif s’est exprimé dans ce sens, je proposerai aux membres du CCS de participer aux réunions du CG avec le collectif, non pas dans un rôle de médiation – qui n’est pas le nôtre – mais plutôt dans celui d’un espace exclusivement réservé au dialogue, et dans un rôle d’instance garant de la qualité soit des échanges que des objectifs. A mon avis on ne peut pas limiter la concertation aux mesures d’accompagnement – qui paraissent toutefois intéressantes – de décisions déjà prises.

Je vous suggère de débattre pour avoir votre réponse avant la réunion du 20, qui se tiendra entre le comité de suivi Presqu’ile (7 juin) et une réunion sur la réforme des rythmes scolaires (24 juin). N’hésitez pas aussi à me contacter directement à mon adresse pour discuter d’une manière plus privée de vos convictions sur le rôle des CCS, je ne peux juste pas garantir de répondre immédiatement.

Lorenzo Ciampolini

Co président habitant du CCS1

Ce contenu a été publié dans Communication, Compte-rendu, Réunion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.