De l’optimisation des écoles par la mairie à la naissance d’un proverbe grenoblois

IMG_0001

Ce contenu a été publié dans Humeur, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à De l’optimisation des écoles par la mairie à la naissance d’un proverbe grenoblois

  1. Les enfants d’abord ! Nous ne voulons pas de boîtes de sardines en guise d’établissements scolaires, ni faire faire à nos enfants des km pour se rendre à l’école de la République. Nous nous souviendrons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.