Tout va très bien Madame la marquise (euh M. Bron et M. Destot)

Une idée …

Alors que nous pensions que M. Destot devait changer de voyante, il ne semble pas être le seul puisque dans Nouvelles de Grenoble, n°135, Avril-Mai 2010, nous pouvons lire un petit message de notre élu adjoint à l’éducation :

« L’augmentation des effectifs [NDLR : des écoles primaires] sur le secteur [NDLR: secteur 1] est conjoncturelle, de nouvelles écoles ne se justifient pas, sauf sur les gros projets d’urbanisme. »

Cet article précise de plus:

« Bouchayer Viallet, T2A, quai la Graille, requalification de la cité Jean-Macé, la Presqu’île, l’Esplanade et autres programmes immobiliers… Autant de projets qui prévoient la construction de 3000 nouveaux logements sur le secteur 1. Entre 2010 et 2020, l’Agence d’urbanisme de la région grenobloise estime à 800 l’augmentation du nombre d’élèves dont 550 sur les sites de la Presqu’Île et l’Esplanade et 250 sur le reste du secteur. »

Ben alors, ce ne sont pas de « gros projets d’urbanisme » ?

Finalement, l’AURG ne s’est peut-être pas complètement trompé comme on essaye de nous le faire croire.

… toujours la même

Toujours est-il que, 3 ans plus tard, lors de notre entrevue à la mairie, M. Bron ne change pas d’avis : il n’y a pas de problème dans les écoles du secteur 1 !

A part que depuis 3 ans, 7 nouvelles classes ont été ouvertes dans des écoles qui ne peuvent pas les accueillir correctement et 2 nouvelles sont prévues pour la rentrée prochaine.

A part que depuis 3 ans, les cantines déjà surchargées n’ont pas été agrandi.

A part que depuis 3 ans, les cours de récréations ont de plus en plus d’enfants pour toujours la même taille. Dans plusieurs écoles du secteur (Chorier et Anthoard), la récréation, c’est chacun son tour ou bien comme dans un élevage de poulet en batterie ! Idéal pour casser les « fratries sociales » : le Conseil Général en a révé, la ville l’a fait ! Comme ça plus d’excuses pour envoyer les aînés à Fantin Latour et les cadets à Aimé Césaire.

Conjoncturel ?

Il paraîtrait que l’augmentation des effectifs est conjoncturelle. Si c’est le cas, la ville doit sans doute pouvoir nous expliquer pourquoi l’évolution des effectifs dans les 4 plus grosses écoles du secteur est 5 fois supérieure à celui de l’académie ?

Evolution des effectifs entre 2009 et 2012

« Mauvaises langues » !

Mais il est vrai, nous sommes des mauvaises langues qui voulons politiser le problème. Il y a eu de nombreuses réalisations dans le secteur :

  • « Une piscine toute neuve qui a couté 5M€ » ! euh, avant, on en avait pas déjà une ?
  • « Une crèche Pom Flore et Alexandre toute neuve sur Bouchayer-Viallet » ! euh, avant, elle existait pas déjà rue du Drac ?
  • « Une salle de musique pour la MJC toute neuve » ! euh, avant, elle existait pas déjà sous la piscine ?
  • « Un nouvel espace pour les 3/6 ans » ! euh, il y avait pas une crèche avant ?
  • « Un préau pour l’école Ampère » ! Je vous laisse juge : combien d’enfants tiennent sous ce préau, indice : il y a actuellement 260 enfants en élémentaire. Il est vrai que pour 50000€, il n’y avait pas beaucoup de solutions !

Enfin des réponses ?

Heureusement, dans quelques semaines nous y verrons plus clair : M. Destot a mandaté P. Garcia, notre élu de secteur, pour nous fournir la liste des structures passées et futures. Peut-être aurons-nous le droit à cette fameuse étude de l’AURG qui dirige notre quartier depuis 10 ans !

Heureusement, car pour 125 parents délégués, le Conseil d’Administration de la MJC et celui de l’Union de Quartier Saint-Bruno-Berriat-Europole et les membres de la commission Education Jeunesse du CCS1, qui ont signé la pétition, le compte n’y est pas.

Ce contenu a été publié dans Analyse, Écoles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.