Nouvelle année, nouveaux blocages ?

Lors de notre réunion du 28 juin 2013 au Conseil Général, Lorenzo Ciampolini (co-président habitant du CCS1) avait proposé la création d’un groupe de travail afin de réfléchir et chercher des solutions sur le problème des collèges. A la fin de cette réunion, nous étions tous d’accord sur les participants : Conseil Général, Inspection Académique, CCS, Ville, Collectif et, à la demande de Mme Lesko, Directrice Académique des Services de l’Education Nationale, les fédérations de parents d’élèves FCPE et PEEP et les représentants de la Cité Scolaire Internationale. Nous étions d’accord également que l’objectif de la réunion n’était pas de démanteler la CSI mais de travailler en bonne intelligence afin d’envisager toutes les solutions possibles.

Certes, nous l’avons écrit dans le compte rendu de réunion, mais nous aurions pu nous tromper, mal comprendre, … si ce n’est que le premier compte rendu du Conseil Général, reçu le 6 septembre 2013, indiquait également cet accord !

Tous ? Non …

En ce début de rentrée, l’Inspection Académique a envoyé un courrier, en date du 21 août 2013, au conseil général indiquant son refus de participer à ce groupe de travail. Est-ce l’arrivée d’un nouveau recteur qui change la décision de l’Inspection Académique ?

Nous pensons que les discussions ne peuvent aboutir sans la présence de l’Inspection Académique, nous avons donc écrit à M Colomb-Bouvard pour lui faire part de notre position.

Collectif Collège de Proximité
c/o Ecole Maternelle Buffon
1 rue Cuvier
38000 Grenoble

Monsieur Colomb-Bouvard

Vice-président chargé de l’action scolaire,
des collèges, de l’enseignement supérieur

Hôtel du département

Grenoble, le 10 septembre 2013

Objet : Participation de l’Education Nationale à la concertation sur les collèges
Copie : Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale

Monsieur le Vice-Président,

Mme Prault, chargée de mission « carte scolaire et prospective » à la Direction de l’Education et de la jeunesse nous a communiqué vendredi 6 septembre, le courrier que vous a adressé Mme Lesko, Directrice académique des services de l’Education Nationale.

Dans ce courrier, Mme Lesko, vous informe de la non participation de l’Education Nationale aux futures réunions de travail associant tous les acteurs concernés par le problème des sureffectifs des collèges du nord de Grenoble.

Lors de notre précédente rencontre, Mme Lesko a accepté sans équivoque la proposition de Mr Ciampolini, co-président du CCS1, à la condition explicite de la participation des fédérations de parents d’élèves FCPE et PEEP. Cet engagement a été considéré comme une réelle avancée par tous les acteurs présents à la réunion.

Mme Lesko se méprend sur nos intentions qui ne sont aucunement la remise en cause du projet pédagogique porté par la cité internationale. Notre démarche se veut constructive. Nous ne poursuivons pas d’autre objectif que celui de permettre à tous les enfants de poursuivre leur scolarité dans les meilleures conditions possibles. Nous voulons, comme vous même l’avez exprimé, que toutes les pistes soient étudiées et évaluées avant que le choix ne soit définitivement réalisé par le Conseil Général de l’Isère.

Il nous paraît évident que la participation de l’Education Nationale est nécessaire à l’aboutissement de cette démarche de concertation que vous avez entrepris depuis plusieurs semaines. Nous nous joignons donc à Mr Ciampolini pour vous demander d’intervenir auprès de Mme Lesko pour qu’elle revoie sa position.

Je vous prie de croire, Monsieur le Vice Président, en l’assurance de nos respectueuses salutations.

P.Fouque, J.Lamour, F.Malbet, J.Martin, L.Ripoll, Maud Tavel et C.Villiot pour le collectif « Collège de Proximité »

Ce contenu a été publié dans Communication, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.