Compte-rendu de la réunion du mardi 15 avril 2014

Cet article est le compte-rendu de la réunion du collectif « Ecoles et collège de proximité » du mardi 15 avril 2014.

Collège de proximité : où en est-on ?

Constats

  • Le Conseil Général de l’Isère (CGI) exclut la création d’un nouveau collège dans le nord de Grenoble.
  • Le Recteur exclut la re-sectorisation de la cité scolaire internationale (CSI).
  • Le CGI va proposer une nouvelle carte scolaire qui prévoit d’envoyer les collégien-nes grenoblois-es à Fontaine, Saint Martin le Vinoux et Meylan.

Actions à venir

  • Demander au nouveau maire de se positionner publiquement :
    Il nous faut une solution de proximité, pourquoi donc un nouveau collège dans le sud (c.f collège des Saules) alors que les besoins sont ailleurs ?
    Si une re-sectorisation est décidée, la CSI peut accueillir les élèves du secteur. Demander à E. Piolle de se positionner par rapport à la CSI et son absence de mixité sociale.
  • Demander à la FCPE de l’Isère de se positionner vis à vis de la CSI.
  • Interpeller les parents d’élèves des 3 collèges Fantin-Latour, Stendhal et Champollion sur la situation.
  • Interpeller les parents d’élèves des écoles du secteur et faire en sorte que les délégué-es parlent de cette situation lors des prochains Conseils d’écoles pour faciliter l’information.

De nouvelles écoles dans le secteur 1 et 2 : où en est-on ?

Constats

  • Les écoles du quartier sont d’ores et déjà saturées alors que l’étude de l’AURG prévoit encore l’ouverture de 9 classes sur le secteur d’ici à 2020 dont 8 en élémentaire et sans compter la fermeture de l’école Saint Bruno.
  • Les conditions d’apprentissage et de vie scolaire se sont dégradées depuis 2000 (600 élèves supplémentaire, aucune école créée).
  • La carte scolaire ne correspond plus à la réalité du quartier.
  • L’académie de Grenoble a un des seuils d’ouverture de classe les plus haut de France (27,5 en élémentaire et 32 en maternelle).

Actions à venir

  • Inviter la nouvelle municipalité à se réunir avec nous pour discuter de la situation du collège et des écoles (une lettre est en cours de rédaction). L’idée : c’est « elle qui vient à nous » plutôt qu’une demande de rendez-vous dans le bureau du maire.
    Une plénière aura donc lieu et tout le monde pourra y participer. Période : 2ème quinzaine de mai.
    A cette occasion, il faudra réunir tous les documents utiles à cette discussion, notamment les études chiffrées des effectifs, les articles de journaux où l’équipe de E. Piolle, à l’époque candidate aux municipales, a pris des engagements…etc.

Nos arguments et demandes :

  • Nous demandons l’ouverture d’une nouvelle école sur l’axe Anthoard/Ampère pour le secteur 1 et une nouvelle école dans le secteur 2. Pour commencer.
  • Etudier la possibilité d’investir l’école de Saint-Bruno qui se libère cette année.
  • Et les locaux du Greta ? E. Piolle s’était engagé à ce qu’ils restent bâtiments publics.
  • Et le site R. Bouton ???
  • Redire que nous ne souhaitons pas de nouvelles classes dans nos écoles déjà bondées.
  • Nous souhaitons des écoles à taille humaine : cela suppose de s’entendre sur ce qu’on appelle « à taille humaine » → peut-être à définir dans chaque groupe scolaire ?
  • Mise en place d’un plan d’investissement triennal transparent et partagé sur les écoles du quartier (Conseils d’école et CCS).
  • Redéfinir la carte scolaire du quartier en lien avec le CCS.
  • Mise en place d’une commission extra municipale sur les écoles sous l’égide de l’adjoint aux écoles et de celui à l’urbanisme.
  • Mise à disposition des données relatives aux écoles (classes, élèves, projection d’effectifs, salles, services, superficie cours et préaux, couverts par service, statistiques quotidienne sur les repas et les encadrant-es) et au quartier immédiat (logements en cours de construction et à venir).
  • Nous souhaitons une prise de position publique du maire concernant le seuil d’ouverture de classe, et en faveur de la baisse de ce seuil !

Rythmes scolaires : état des lieux

  • Mise en place d’un comité de pilotage au niveau d’un secteur (CCS) et d’un conseil périscolaire au niveau de chaque école.
  • Uniformisation des tarifs des activités périscolaires.

Et concernant les équipements sociaux-éducatifs dans le secteur 1 ?

  • Le quartier est sous-équipé par rapport aux autres secteurs de la ville en la matière.
  • La MJC Parmentier ne peut répondre à toutes les demandes mais ne souhaite pas s’accroitre par peur de perdre son identité.
  • La MJC Parmentier encourage la mise en place d’un autre organisme associatif sur le secteur.

Nos demandes

  • La mairie doit aider à l’émergence d’une nouvelle MJC sur notre secteur afin de permettre l’accueil d’un maximum d’enfants : plutôt du côté Europole où il n’y a rien.
  • La mairie pourrait envisager la création de terrains de sports amateurs sur le secteur.
  • La mairie pourrait envisager de créer un deuxième poumon vert dans le secteur via la création d’un parc.
Ce contenu a été publié dans Collège, Compte-rendu, Écoles, Réunion, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.