Lettre du collectif à Eric Piolle, Maire de Grenoble

Vous trouverez ci-joint la lettre envoyée par le collectif à Eric Piolle, nouveau Maire de Grenoble.

Collectif Ecoles et Collège de Proximité Grenoble, le 25 avril 2014
℅ Ecole maternelle Buffon
1 rue Cuvier
38000 Grenoble

Eric PIOLLE
Maire de GRENOBLE
11 boulevard Jean Pain
38000 Grenoble

copie:
Fabien MALBET, Adjoint école et patrimoine scolaire
Sonia YASSIA, Conseillère Municipale déléguée au secteur 1

Objet : Situation des écoles et du collège dans le secteur 1

Monsieur Le Maire,

Comme vous le savez la situation des écoles du secteur 1 mais également du secteur 2 est préoccupante. Lors de la campagne municipale, dans le cadre de l’assemblée générale de l’Union de Quartier Berriat-Saint Bruno-Europole, nous vous avons interpellé et présenté la situation.

De l’augmentation des effectifs scolaires et de ses conséquences
Depuis 10 ans, la population scolaire sur notre quartier a augmenté de 600 élèves avec l’ouverture de 14 classes. D’ici à 2020 ce seront 9 classes supplémentaires qui devront être ouvertes dans les écoles existantes d’après une étude récente de l’AURG.
Cela a d’ores et déjà eu pour conséquences d’entraîner dans les établissements concernés :

  • La saturation des équipements existants (cantine, cours, préau)
  • Un manque de locaux pour le périscolaire du fait de l’ouverture de classes dans les salles communes.
  • L’émergence d’écoles de taille excessive (17 classes pour l’école Anthoard)
  • L’éclatement de fratrie dans des écoles déjà pleines (refus d’enfants à l’école Nicolas Chorier)

Qui plus est, l’ouverture de ces classes s’est accompagnée d’une augmentation des effectifs par classe : il y a actuellement dans le secteur une moyenne de 31 enfants par classe en maternelle et 26 en élémentaire (pour des seuils d’ouverture de classe respectifs de 32 et 27,5).

Des besoins d’équipements scolaires
L’année dernière, nous avons donc milité pour la création d’une école dans le secteur 1 dont l’étude a été lancée par votre prédécesseur. Nous pensons effectivement qu’une école est toujours nécessaire sur l’axe Ampère/Anthoard. Mais celle-ci ne résoudra pas les problèmes de l’école Chorier ni ceux du secteur 2.

D’autre part, un certain nombre de décisions (ou d’annonces) ont été prises par la majorité précédente et pour lesquelles nous aimerions connaître votre position :

  • Destination des deux salles nouvellement construites à l’école Anthoard : nouvelles salles de classe ou salles multi-activités comme prévu en 2010 ?
  • Extension de l’école Buffon;
  • Installation de préfabriqués à l’école Buffon (dans le square attenant) : nouvelles classes ou cantine ?
  • Installation de préfabriqués dans la cour de l’école Ampère (comme l’idée a été soulevée par le représentant de la mairie au conseil d’école du 20 mars 2014)
  • L’agrandissement de l’école Joseph Vallier en récupérant les locaux actuellement occupés par le convervatoire

De la carte scolaire
La carte scolaire ne correspond plus quant à elle à la réalité du quartier. Par exemple, les logements situés sur la ZAC Bouchayet Viallet sont “hors secteur”. Nous demandons à ce que cette carte soit mise à plat et discutée avec les structures citoyennes du secteur (CCS, Union de Quartier, représentants des parents d’élèves des écoles, …)

Des seuils d’ouverture des classes
Par ailleurs, le département de l’Isère a un des seuils d’ouverture de classe le plus haut de France. La situation tendue du secteur conduit à des classes à 31 enfants en maternelle (comme par exemple dans les écoles Buffon ou Chorier) et 27 en élémentaire. Nous pensons que ces seuils sont trop hauts pour un apprentissage de qualité et en particulier en maternelle. Nous vous demandons donc d’intercéder auprès de l’Inspection Académique pour revoir ces seuils à la baisse.

De la situation des collèges du Nord de Grenoble
La situation de saturation existe également sur notre collège de secteur et plus généralement au niveau du nord de la ville.
La situation est certes devenue moins tendue sur le collège Fantin Latour depuis la resectorisation des classes ULIS et ENA effectuée l’année dernière par le Conseil Général, mais la situation n’est pas pérenne.
Le Conseil Général prévoit une refonte totale de la carte scolaire sur toute l’agglomération pour la rentrée 2017. Ceci aura pour conséquence que des enfants du secteur seront amenés à être scolarisés au collège de Fontaine et ceux de la Presqu’île pourraient l’être au collège de Saint Martin Le Vinoux.
De la concertation avec le Conseil Général de l’Isère
De plus, alors qu’en juin 2013, le Conseil Général et l’inspectrice Académique acceptaient de prendre en compte l’existence de la Cité Scolaire Internationale (CSI) lors de discussions ultérieures, nous avons appris que, depuis, le Recteur ne voulait pas que la CSI soit remise en cause dans le cadre de cette concertation. Cette CSI ayant été la volonté et “la fierté” de votre prédécesseur, le sujet était très politique. Nous tenons à rappeler que nous ne sommes pas opposés à cette CSI mais compte-tenu de la situation de saturation du collège de secteur et les finances publiques, son déplacement nous paraît être une possibilité à ne pas négliger, ne serait-ce qu’à court terme ou éventuellement pour une durée déterminée afin d’envisager une solution pérenne et plus en adéquation avec la situation démographique. Nous demandons ainsi votre position officielle sur la re-sectorisation de la Cité Scolaire Internationale.

Des besoins socio-éducatifs
Enfin, l’augmentation des effectifs scolaires va logiquement de pair avec la saturation des équipements socio-culturels tels que la MJC Parmentier ou le centre de loisir du centre social Chorier Berriat, qui sont comme les écoles sous-dimensionnés par rapport à la population du secteur 1. Il nous paraîtrait logique d’avoir un nouvel équipement de proximité pour accueillir les enfants hors du temps scolaire.

Monsieur le maire, nous souhaitons vous rencontrer afin de discuter de tous les éléments mentionnés dans cette lettre.

Le collectif “Ecoles et collège de Proximité”
http://www.ecoles-college-proximite.info
contact@ecoles-college-proximite.info

Ce contenu a été publié dans Collège, Communication, Écoles, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Lettre du collectif à Eric Piolle, Maire de Grenoble

  1. Bikoé dit :

    Très bonne analyse de la situation et les ptopositions d’ouvrir le CSI me semble très pertinent, même si ça va provoquer une levée de boucliers de ce côtè. Mais on est obligé de faire avec les moyens existants et de les réajuster au mieux et au plus vite vu les délais …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.