Lettre aux parents d’élèves du nord de Grenoble

Collectif pour des écoles et un collège de proximité
http://www.ecoles-college-proximite.info

Secteur 1-38000 Grenoble

A l’attention des parents d’élèves du nord de Grenoble

Chers parents d’élèves,

Nous nous permettons de vous écrire afin de vous informer que le Conseil Général de l’Isère (CGI) est en train de revoir la carte des collèges pour la rentrée 2017. Cette refonte va être faite en concertation avec les fédérations de parents d’élèves (FCPE et PEEP) mais également avec notre collectif.

Nous demandons en effet la création d’un collège dans le nord de notre ville où il manquera d’après les chiffres du CGI, 600 places à l’horizon 2020. Pour répondre à ce problème, le CGI prévoit d’envoyer les collégiens grenoblois à St Martin Le Vinoux, Fontaine, Meylan et dans le sud de Grenoble en déficit démographique.

Notre collectif a vu le jour après que le CGI a souhaité rattacher les élèves de l’école Ampère au collège A. Césaire alors même que les écoliers habitent en face du collège de secteur actuel Fantin-Latour. Cette situation ubuesque nous a emmené à étudier avec les membres de la FCPE du collège Fantin-Latour et les membres du Conseil Consultatif du Secteur 1, l’évolution démographique des enfants en âge d’être scolarisés sur notre secteur (nord-ouest de Grenoble).

Il apparaît qu’à l’instar du secteur 2 (centre nord), une vague démographique liée aux nombreuses constructions déferle dans les collèges du nord de la ville (Fantin Latour, Stendhal et Champollion) qui seront donc tous saturés dès 2016 d’après le CGI.

Face à cette situation, deux solutions ont successivement été soumises par notre collectif. La construction d’un nouveau collège a d’abord été demandée. Mais cela a été refusé par le CGI aux motifs du coût financier d’un tel projet, de la bonne gestion des deniers publics étant entendu qu’il y a des places libres ailleurs dans l’agglomération et de faire plus de mixité sociale.

Notre collectif a donc également demandé la resectorisation du collège Europole, idéalement situé au sein du secteur nord-ouest. Hors carte scolaire, il héberge dans ses murs la Cité Scolaire Internationale (CSI) composée uniquement de collégiens recrutés sur dossier venant de toute l’agglomération grenobloise mais aussi une école privée américaine, l’American Grenoble School ! Mais cette piste a été exclue par le nouveau Recteur alors que la mixité sociale y est quasiment inexistante contrairement au collège Fantin-Latour.

Par ailleurs, faire déplacer 600 collégiens dans l’agglomération aura aussi un impact écologique non négligeable : circulation de 15 bus supplémentaires au minimum matin et soir. En outre, cela entrainera un surcoût financier pour les familles et génèrera de l’inconfort et de la fatigue supplémentaire pour nos enfants (réveil plus tôt, durée du trajet, correspondance entre les lignes de transports en commun, etc.).

Mieux, alors que l’argument financier nous avait été opposé pour refuser la construction d’un collège dans un secteur en tension, le CGI envisage de reconstruire un des trois collèges en sous capacité du sud de Grenoble, à savoir celui des Saules à… 50 m de son emplacement actuel (?!).

Ainsi, la re-sectorisation initialement prévue pour le seul collège Fantin-Latour a été étendue à toute l’agglomération. Les principaux collèges concernés sont ceux du nord de Grenoble. Selon l’adresse de votre résidence, vos enfants collégiens seront sans doute amenés à aller dans un collège plus éloigné que prévu voire différent de leurs ainés. Pour peser dans la concertation, nous vous invitons à nous rejoindre pour vous tenir informé, débattre et participer aux réunions avec le CGI et la mairie.

Ce contenu a été publié dans Annonce, Collège, Communication, Écoles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Lettre aux parents d’élèves du nord de Grenoble

  1. Lamotte dit :

    C’est effectivement inacceptable, il faut continuer à insister pour obtenir une meilleure situation pour les enfants.

  2. stephane dit :

    Pourquoi ne pas réhabiliter l’ancienne fac de géo situé sur les flancs de la bastille.
    C’est complètement à l’abandon et je pense que le coût ne serait pas si énorme que cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.