Compte rendu réunion parents délégués du 28 nov. 2014

Cet article est le compte-rendu de la réunion Parents délégués des écoles de Grenoble qui a eu lieu le vendredi 28 Novembre de 18 h à 21h à l’Hotel de Ville.

Il a été réalisé par les conseils locaux FCPE Ampère/Buffon, Anthoard, Chorier.

Présents:

  • E. Piolle (maire) (en fin de réunion)
  • F. Malbet (élu aux écoles)
  • E. Martin (élue au parcours éducatif)
  • P. Meriaux (élu au tourisme et à la montagne)
  • M. Girod de l’Ain (élue évaluation et prospective)
  • R. De Ceglié (élu délégué au secteur 4)
  • Service Éducation Jeunesse : M. Sackur (directrice), F. Belon (directeur adjoint), C. Annequin (directrice secteur 1/3), P. Faucheux (directeur secteur 4/6), A. Debard (Sport)
  • Les parents délégués des 6 secteurs

En introduction F. Malbet annonce que cette réunion prendra un nouveau format par rapport aux années précédents : moins de présentation et plus d’échanges.
Les parents délégués avaient reçu quelques jours plus tôt, une présentation qui servait de support à cette réunion.

E. Martin fait un long discours “de campagne”, très général sur les objectifs de son mandat.
Aussi, sur le périscolaire et les ateliers éducatifs proposés, E. Martin indique qu’elle est consciente qu’il existe incontestablement des effets d’opportunité pour les écoles situées à proximité des “ lieux ressources”.

P. Meriaux explique que des matériaux sur la montagne sont en cours de réalisation et de validation par l’éducation nationale, ils seront mis en ligne sur les serveurs de l’éducation nationale pour toutes les écoles de Grenoble.

M. Girod de l’Ain fait un point sur l’évaluation. Elle indique que plusieurs études ont été réalisées sur le périscolaire : une étude d’une doctorante, celle d’un cabinet d’étude mandatée par l’ancienne municipalité et les chiffres des services de la ville. La ville souhaite travailler avec les conseils d’école sur la rentrée 2015. La demande de la ville pour un point lors du premier conseil d’école allait dans ce sens. L’idée est que fin janvier les grandes lignes émergent des écoles.

Après ces introductions un ensemble de questions seront posées par les parents, M. Malbet ou les services y répondront. Les échanges ayant été denses, seuls quelques éléments ont été notés. La première partie concerne le périscolaire et la seconde le reste (l’heure ayant déjà été atteint)

Périscolaire

  • De nombreux retours font état de punitions collectives. Les services rappellent qu’il y a une procédure pour gérer ce cas, le premier interlocuteur doit être l’animateur référent, voir puis les services territorialisés éducation/jeunesse..Il est indiqué que des procédures disciplinaires existent (entretien disciplinaire, non-reconduction de contrat, …)
  • 300 nouveaux animateurs ont été recrutés cette année pour un meilleur encadrement, les campagnes de recrutement sont organisées avec un entretien et non plus simplement par téléphone comme ça a pu être le cas parfois.
  • Qualification et encadrement des animateurs : 36 animateurs référents + animateurs coordinateurs en maternelle. La ville avoue qu’il n’y a pas assez d’animateurs qualifiés avec un BAFA. Un plan de formation existe pour former 40 BAFA et 10 BFD par an. Le nombre d’animateurs ayant le BAFA ainsi que le plan de formation entrent dans les critères permettant d’obtenir les financements de la CAF (non perçus à ce jour par la ville donc)
    Des parents reprochent que les animateurs sont principalement des étudiants et que les campagnes de recrutement visent essentiellement cette population. La ville rappelle que seulement 43% des animateurs sont des étudiants.
  • Des parents demandent que les animateurs référents soient recrutés sur des temps pleins, afin de stabiliser ces emplois (plusieurs sont partis dans les communes autour de Grenoble avec la mise en place des rythmes scolaires cette année)
  • Des parents demandent que soit proposé la garderie après 17h30, même de manière payante. F. Malbet répond que les réformes qui seront mises en place en 2015 pourraient prendre en compte cette demande
  • Un lien avec des associations est souhaité (par les parents et la ville) avec par exemple l’intervention de bénévoles (une exemple est donné de “mamies” qui tricotent qui pourraient intervenir dans les écoles pour donner des cours)
    La ville répond que pour les associations classiques, c’est déjà possible, il suffit de signer la convention avec la ville. Pour le bénévolat, le statut est différent, la ville travaille actuellement sur une convention pour border leur intervention
  • Des parents font remonter que certaines inscriptions ont été réalisés sur le mode “1ier arrivé, 1ier servi”, ce qui handicape les parents qui travaillent. La ville désire lutter contre cette règle et discutera avec les associations pour mettre en place des “fiches de vœux”
  • Discussion sur le périscolaire au 1ier conseil d’école : des divergences entre les parents sont apparues sur le fait de savoir si la discussion avait sa place au conseil d’école :
    • interdiction de l’EN pour la discussion
    • manque de temps
    • peu d’intérêt pour certains enseignants
  • La ville explique que le conseil d’école est un espace de dialogue et estimait que c’était mieux qu’un questionnaire fermé sur le site de la ville. Cependant, il est indiqué qu’il faut avancer et M. Girod de l’Ain donne une date butoir au 15 décembre pour que les conseils d’écoles/parents délégués fassent remonter leurs avis
  • Les parents demandent que le périscolaire soit également en place les mercredis travaillés. F. Malbet explique que cette mise en place est trop complexe mais que la ville étude la possibilité d’un service minimum jusqu’à 17h30 (NDLR: probablement une garderie)

Travaux et budget

En introduction, F. Malbet explique que les décisions budgétaires ne sont pas encore prises. Le budget est environ de 1.8 M€ pour l’entretien des écoles mais ceci inclus l’ouverture de nouvelles classes (soit ⅔ du budget les dernières années du fait de la croissance élevée des effectifs scolaires). L’entretien des écoles a pris du retard, une liste des besoins indispensables est à faire par les services. La priorité sera mise sur la sécurité et la mise aux normes. Les améliorations (cour, …) ne seront pas prises en compte. La méthode voulu par l’élu est la transparence : la liste des travaux sera proposée au conseil d’école qui donnera son avis sur ces priorités

Concernant la nouvelle école dans le secteur 1, F. Malbet a annoncé à toutes les écoles ce qui avait été fait lors de la réunion du 10 novembre : un diagnostic a été partagé ayant pour but de définir le nombre de classes nécessaires. Les services travaillent sur les possibilité de bâtiments. Pour la rentrée 2015, un changement de périmètre sera voté au conseil municipal (NDLR : celui de Chorier, discuté à la réunion du 10/11)

Conclusion

M. Le Maire intervient pour conclure. Il rappelle que le scolaire est au coeur des priorités. La réunion de ce soir avait pour objectif de construire une communauté éducative pour travailler ensemble. Il parle de créer espace de discussion pour définir les priorités et avoir plus de lisibilité. Il dit que ce n’est “pas possible de faire ce que nous devrions” : problème de budget (4M€ serait nécessaire) mais également de temps puisque les travaux s’effectuent l’été et qu’il n’y aurait pas assez d’entreprises pour les réaliser. Il rappelle également que “la baisse des dotations de 40M€ de l’état correspond à 5 écoles”.

Après la réunion, un apéritif était proposé où nous avons pu échanger avec les élus, les services encore présents et les autres délégués.

Ce contenu a été publié dans Compte-rendu, Réunion, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Compte rendu réunion parents délégués du 28 nov. 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.